Banc d'essais pour la nanofiltration
de l'eau potable

Secteur
Eau potable

Retombées pour la société
Le banc d’essai vise à développer de nouvelles technologies économiques de filtration membranaire pour les petites communautés isolées du Canada.

Mandat
Concevoir et fabriquer un banc d’essais automatique pour étudier à échelle réduite les performances et le comportement en laboratoire des systèmes de nanofiltration industriels. L’équipement inclus différents cycles de lavage et de rétro lavage avec de l’eau, de l’air et des produits chimiques. Ce système reproduit les conditions réelles subies par ces systèmes de filtration utilisés au sein des usines de filtration d’eau potable. Il est composé de pompes à débit et pression variables, d’une panoplie d’instruments de mesure, d’un injecteur d’air pour le nettoyage et d’un ordinateur industriel pour contrôler et enregistrer les données expérimentales. Le système inclus deux bassins qui peuvent être remplis d’eau de rivière munis d’un échangeur de chaleur et d’un refroidisseur pour maintenir la température de l’eau constante.

Temps de développement
22 mois

Avancées technologiques

  • Système de pompage qui minimise les variations de pression
  • Contrôle et opération sur une très large plage de débit
  • Programmation des cycles d’opération industriels typiques avec une possibilité d’ajuster les paramètres

Avancées scientifiques
Développement d’un nouveau procédé de nanofiltration à fibres creuses pour le traitement des eaux souterraines des résidences alimentées par un puit domestique.

Caractéristiques

  • Capacité des réservoirs de stockage de l’eau de rivière: 65 USGAL [250 L]
  • Pression d’opération: 125 psig max. [8.6 bar]
  • Débit: 2-40 USGPH [150-2500 ml/min]
  • Ordinateur industriel avec enregistrement des données expérimentales